Un rendez-vous régulier avec des personnes très diverses n'ayant pas à priori de liens suffisamment robustes pour être réunis dans une communauté explicite.

Mais peut-être juste une temporalité particulière les réunit-elle ? Une façon moins urgente ou hystérique d'habiter le monde ?

Prendre le temps nécessaire à l'écoute, à la compréhension, à la mise en situation, loin des slogans lapidaires de nos médias mainstreams.

Voilà qui nous importe.

L'idée est de recentrer, décrypter et reformuler un langage qui  s'est laisser travestir pour servir des intérêts particuliers.

Ce langage contemporain   n'arrive même plus à cerner, rendre compte et porter atteinte à la marche inexorable d'une logique néolibérale globalisée que personne ne comprend plus.

Pour qui et au nom de quoi l'humanité court -elle vers son point de non-retour ?

  • On ne peut pas vouloir réformer une société en perdition si l'on ne s'attaque pas aussi aux dégâts et aux destructions qui sont en train d'être infligés à l'imagination, la culture et au langage

  • Jacques Bourveresse.